L'Editorial

EDITORIAL

 

 

Nous sommes heureux de vous donner des nouvelles de notre communauté depuis le départ de notre rabbin Jonathan Guez.

Nous ne sommes pas restés inactifs, et afin de vous offrir un « Kahal » en mouvement nous nous sommes mis à la recherche de celui qui viendra enrichir  notre vie juive et nous instruire dans un domaine plein de connaissances et d’exemples nécessaires dans un monde en crise.

Après avoir fait appel au Consistoire de Paris et de France, nous avons eu une dizaine de candidats très appréciables. Malgré cela nous souhaitions une personne qui corresponde le mieux à notre communauté composée de fidèles souvent différents les uns des autres.

Nous souhaitions une personne qui puisse comprendre le vécu et la pratique de chacun dans le respect de nos lois. Nous voulions un Rabbin qui nous instruise au mieux et qui accompagne nos quotidiens dans les joies et les moments difficiles.

Après avoir entendu attentivement la plupart des postulants, nous avons passé deux shabbatot avec les deux excellents finalistes Raphaël Edery et Mévorah Zerbib.

Le comité accompagné des épouses, des époux et de leurs familles avons passés du vendredi soir au samedi soir et avons pût apprécier les qualités de chacun et pourtant notre choix s’est porté sur Mévorah Zerbib.

Nous nous sommes donc mis en quête d’un logement proche de la synagogue et dès que possible ce nouveau chef spirituel prendra ses fonctions d’ici quatre à six semaines.

Nous aurons l’occasion de vous présenter l’heureux élu le 12 Novembre au soir lors de la célébration de l’Armistice 14/18 ou lors d’une conférence dont la date est encore à définir.

Nous pensons que ce rabbin nous apportera de beaux instants et lui souhaitons ainsi qu’à sa famille un grand Mazel Tov.

 

Michel DLUTO

Président de la communauté juive

 de La Varenne Saint Maur


Une grande dame nous a quitté

Un Ange s’est envolé

 

Notre très chère amie Monique Baranès l’épouse de Victor, était partie prendre quelques jours de vacances en Israël le Jeudi 2 novembre avec son cher Totor comme elle aimait à l’appeler. Elle devait revenir le 16 après avoir pris un repos bien mérité.

Monique était le bonheur et la joie personnifiée. Elle était toujours joyeuse, toujours prête a rendre service, toujours la première à faire une bonne action, toujours généreuse envers les personnes ou les associations qui faisait appel à elle.

Elle ne médisait jamais et trouvait toujours des excuses aux personnes qui avaient une conduite parfois gênante.

Son sourire illuminait l’endroit ou elle se trouvait et pourtant……. dans la nuit de jeudi à vendredi elle s’est endormie pour ne plus se réveiller !

Nous pleurons son départ car elle était un exemple, et c’était un bonheur de se trouver à ses côtés.

Notre humble consolation est de lui avoir donné quelques heures de bonheur lorsque son cher époux est monté à la torah après avoir été désigné Hatan Torah. Ce jour la elle avait revêtu sa plus belle tenue  et pleurait de joie de voir combien notre communauté honorait son cher époux.

Nous ne l’oublierons jamais et souhaitons que Monique repose en paix.

Elle a été inhumée vendredi matin en Erets Israël.

 

Président Michel DLUTO


Opinions : La petite souccah du gratte-ciel de Netanya

La petite souccah du gratte-ciel de Netanya…..

De  notre séjour à Netanya, pendant la fête de Soukkot, il nous est resté une image insolite : depuis la fenêtre de notre chambre d’hôtel, on apercevait au lointain une toute petite souccah,  juchée  sur une petite terrasse du 26ème étage d’un gratte-ciel. C’était une cabane éphémère, complétement décalée par rapport au gigantisme des tours environnantes, à l’image de ce qu’est Israël aujourd’hui. Un contraste  saisissant, évocateur de la réalité actuelle de l’état hébreu, pris en tenaille entre le passé  et le futur, entre l’anachronisme et le modernisme, entre la tradition et le progrès. D’un côté des hommes respectueux des coutumes millénaires, parfois vêtus comme au XVIIIème siècle et de l’autre, des hommes totalement intégrés aux évolutions du high-tech et de la vie moderne. La souccah, construite pour durer  huit jours, avec un toit qui doit, selon les prescriptions, laisser filtrer le soleil, est destinée à attirer notre attention sur l’essentiel et l’accessoire. C’est un véritable message qui s’adresse à chacun de nous : aujourd’hui, tu habites dans un appartement confortable, mais un autre jour, tu seras peut-être obligé d’y renoncer ; aujourd’hui en bonne santé et demain peut être malade, ainsi va la vie ! Le fait d’être obligé, pendant quelques jours, de résider, de manger et même de dormir dans une habitation rudimentaire, cela remet les pendules à l’heure et  nous fait justement  prendre conscience de l’essentiel pour mener une vie heureuse : la joie du partage, le sentiment de faire partie d’une même famille, chacun assis les uns à côté des autres, libres et heureux de poursuivre la tradition reçue des parents et grands-parents. C’est une expérience inoubliable pour les enfants qui, une fois dans l’année, vont adopter un mode de vie totalement inhabituel  et se poser des dizaines de questions : Pourquoi sortons nous  de la maison ? Pourquoi  la cabane est- elle si fragile ? Pourquoi toute la famille doit-elle y résider ?  Pourquoi est-elle ouverte pour accueillir quotidiennement des invités ? Autant d’observations qui nourriront  la réflexion des grands et des petits. Beaucoup de juifs ne pratiquent pas, mais tant que des milliers de juifs pourront apercevoir, une petite souccah isolée au milieu de la ville, une lueur s’allumera en eux. Certaines prescriptions religieuses, restent intimes au sein de la demeure familiale mais il en est d’autres, qui doivent nécessairement être vues de l’extérieur, pour provoquer en quelque sorte un rappel matériel, un signe porteur de sens. De même que les lumières de Hanouccah doivent être placées près d’une fenêtre, afin  que les passants les aperçoivent, les cabanes de Soukkot, si ostensiblement en décalage et en contraste frappant avec l’environnement, sont faites pour être repérables par tous. Dans huit jours, cette  cabane disparaitra, mais l’année suivante, elle sera reconstruite, afin que nul n’oublie. Ainsi  cette cabane, si matérielle a un pouvoir d’évocation spirituelle et renforce notre croyance  dans la protection divine .La souccah  est bien le symbole de l’union du matériel et du spirituel, pour nous amener à comprendre ce à  quoi l’homme doit aspirer pour réaliser son destin.

 

Moise COHEN

Président d’Honneur du Consistoire de Paris            


A Creteil aussi il se passe des événements interressants


Les années 80, c'était juste hier

Cher(e)s ami(e)s,

 

Nous organisons une soirée "Années 80" pour les quadras et quinquas de la communauté, à l'instar de celles qui ressemblaient des centaines de jeunes au Centre Hillel il y a 30 ans. Venez nombreux et parlez-en à vos amis.




 

 

Commémoration du 11 novembre à la synagogue.

En souvenir des soldats juifs morts pour la FRANCE

 

Voir le reportage


Repas des enfants de la communauté sous la souccah

 

 

Reportage photos

 

par Isabelle SMADJA

 

Voir



Inauguration de la maison de Rachi

 

 

Voir le reportage photos

fait par Isabelle SMADJA

 

Voir


Le KRAV MAGA fait sa rentrée

Inutile de savoir pourquoi 

prendre aujourd'hui des cours d'autodéfense

Les cours reprennent le mardi 5 septembre 2017

 

A 19h30  pour les adolescents

A 20H45 pour les adultes

 

Au Centre Hillel

 

Le premier cours est gratuit


Le MACCABI FOOTBALL fait sa rentrée

Les enfants venez nombreux

Reprise le mercredi 13 septembre 2017

 

A 18h

 

Stade Auguste Marin

 

Renseignement Erick ZERBIB tel : 0611860744


Les ateliers Danses Israeliennes reprennent

Cours au Centre Hillel

 

Tous les jeudis de 13h à 16h

 

Contacts : Jacqueline EDERY Tel : 0672389614

                         Laurent BENOVICI Tel : 0609088484


Inscriptions et début des cours 
 
Dimanche 3 septembre 2017
9h30 au Centre Hillel
 
 
TALMUD TORAH DE LA COMMUNAUTÉ DE LA VARENNE  C'EST :
 
5 Niveaux --6 classes--Programme officiel du Consistoire-Préparation Bar/Bat Mitsva -- 
Activités sorties...-- Professeurs expérimentés- 
 
 
Horaire Talmud Torah:
 
 Le dimanches de 9h30 à 12h30
A partir de 7 ans ( CE1)
 
INFO 06.17.81.57.47
 
Photos des activités au Talmud Torah:
 

 



LES EEIF

Télécharger
Présentation des EEIF
eeif.pdf
Document Adobe Acrobat 249.3 KB

Cours de pilates à La VARENNE

A LA VARENNE
 
Il n'y a pas d'âge pour faire de la gymnastique douce (pilates) 
et garder la forme
 
Allez mesdames toutes au Centre Hillel
Tous les mardis de 10h30  11h30
 
Au Centre Hillel
 
Participation aux frais : 10€
 
Contacts :
 
Sarah AYACHE : 0662889487
Andrée COHEN : 0660637873


La cantine de ninette

Le saviez vous ?

A la Varenne on peut fréquenter le collège laïque et manger cacher

 

En savoir PLUS, accédez à la page Facebook de La cantine de Ninette en cliquant sur la photo

 


Les recettes de Jacqueline

 

 

Voici la recette des légumes d'antan 

 

Lire la recette



NOUVEAU A LA VARENNE

Dorénavant vous avez la possibilté de régler un don effectué pour une occasion ou tout simplement faire un don en ligne par PAYPAL

 

Vous n'avez pas besoin d'avoir un compte PAYPAL

 

Payer ou faire un don


L'ACTUALITE A LA VARENNE


Cliquez sur l'affiche, la photo ou le logo pour accéder aux détails de l'information


 

 

 

Tout sur les horaires de Chabbat 


 

 Les recettes de Jacqueline

 

Cette semaine pour Roch HACHANA : Pommes en forme de rose
 

ANNONCES

 

 Le carnet de la semaine

Naissances, Bar et Bath Mitzvot, Mariage, Décès

 

Lire le détails des annonce


LES ASSOCIATIONS PARTENAIRES DE LA VARENNE

 

 

 L'actualité de LA WIZO

 

 


 

 

 

 Lire ou relire HILLEL infos N° 57 Septembre 2012 

 

Accéder au journal


 Vous ne recevez pas le courrier communautaire.

une solution.

Envoyez nous votre adresse par mail en clquant sur le symbole lettre et

on mettra alors notre fichier à jour.


 

   Les histoires drôles de Jacko

 

Le viel homme et le tableau de LENINE