Décès


Coty SAYAG nous a quitté

Hommage à Coty par Elyane FISCHER

Je n’ai pas l’habitude de d’écrire, mais je veux rendre hommage à une femme merveilleuse. J’ai connu Coty lors de mon arrivée à la WIZO, il y a presque 50 ans puisque j’y suis entrée juste après la guerre des 6 jours en 1967.

Coty m’a accueillie avec sa gentillesse habituelle. Elle m’a donné des conseils sur l’éducation de mes enfants et surtout elle m’a appris le Judaïsme car je ne savais rien de cette religion qui est la mienne mais que mes parents ne m’avaient pas enseigné à cause de la shoah car mes grands parents maternels ont été déporté et tué à Sobibor.

Coty était belle et élégante, extérieurement mais surtout intérieurement. Toujours souriante elle était à notre écoute et savait nous réconforter lorsque nous en avions besoin.

Elle me charmait lorsqu’elle prenait la parole lors de nos réunions. C’était surtout une wizéenne de cœur et d’esprit. C’était la mémoire de notre section avec tous les albums qu’elle a fait et dont elle était très fière.

Aujourd’hui je me sens orpheline et notre section Jaffa-Neguev est en deuil.

Tu nous manques déjà Coty et nous ne t’oublierons jamais.

 

Elyane Fischer co-présidente avec Danièle Litvine de la section Jaffa-Neguev


Décès de Logan Cohen     

 

Logan Cohen, un jeune de notre communauté est décédé le vendredi 23 décembre foudroyé par une méningite qui l’a terrassé alors qu’il terminait un stage de formation des Eclaireurs et Eclaireuses du groupe Yona qui évolue dans les locaux du Centre Hillel depuis de nombreuses années.

J’ai  souhaité représenter notre communauté lors des Chélochim qui ont eu lieu le lundi 23 janvier au Beth Habad de Saint-Maur ou près  de 250 personnes étaient présentent.

Afin de faire part de notre vive émotion , voici un extrait des paroles que je leur ai adressé :

 

Ce soir, j’ai souhaité être présent pour honorer la mémoire de Logan durant les

Prières des   30 jours de son décès. J’ai tenu absolument à représenter toute la communauté de La Varenne dont ce jeune homme était un membre très  assidu.

Bien qu’âgé de 14 ans il évoluait dans notre communauté  depuis sa tendre enfance.

D’abord il fréquenta régulièrement notre talmud torah qu’il avait suivit avec application.  Il y a quelques mois,  nous avons été honorés de célébrer sa bar mitsvah, dans notre synagogue.

De plus  tous ses amis l’ont vu évoluer avec détermination au sein de  ce merveilleux groupe des Eclaireurs et éclaireuses israélites de France section YONA. Cette section  que nous accueillons avec plaisir depuis bien des années. Ces activités dans nos locaux  contribuent à embellir la vie de notre belle jeunesse  juive. 

 Il est difficile de faire l’éloge d’une personne dont la vie s’est arrêtée beaucoup trop tôt. Pourtant dans le cas présent nous avons l’exemple d’un jeune homme plein d’enthousiasme qui se positionnait déjà comme un leader, puisque c’est lors d’un stage des EI qu’il fut prit des premiers malaises.  

Malheureusement le ciel l’a ravi à l’amour de tous ceux qui l’aimaient pour l’emporter dans un monde que l’on dit meilleur.

Aujourd’hui  à  Laetitia, à Jonathan Cohen, à son frère ainé à  toute sa famille ainsi qu’à  tous ses amis,  je voudrais  vous dire en mon nom et celui de toute notre communauté « Méhila »   si nous avons pût par des paroles maladroites vous blesser durant cette terrible épreuve.

Je souhaite vous dire que nous partageons votre peine et voudrions  que notre présence, notre amitié et notre grande estime puissent adoucir votre désarroi en souhaitant  que le temps  apaise votre chagrin.

Nous souhaitons que   Logan trouve un repos éternel auprès des tsadikim dont il avait bien commencé à suivre les exemples.

 

Michel DLUTO

Président    


Nous avons le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Madame Sonia JABLONSKY. Sonia nous a quittés le lundi 13 juin 2016 alors qu'elle était dans sa 89ème année.

Elle sera inhumée dans le caveau familial le jeudi 16 juin au cimetière de Bagneux. Le RDV a été fixé à 11H30 devant l'entrée principale dans le cimetière


Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès de

 

Bernard SMADJA

Nous adressons nos sincères condoléances à sa femme Patricia et ses trois filles

Lorine, Sarah et Anaelle

Qu'il repose en paix et que le ciel console sa famille et tous ceux que son départ plonge dans l'affliction.

L'inhumation aura lieu le lundi 9 mai 2016 à 13h45 au cimetière de Pantin

Baroukh Dayan Aemeth


Nous avons le regret et la tristesse de vous annoncer le décès du Dr Freddy SAFAR survenu ce matin à l'âge de 83 ans.

Son inhumation aura lieu vendredi 20 novembre, au cimetière de la Pie à 15H00 précises.

Venez nombreux honorer cet homme engagé pendant de nombreuses années dans la direction du MACCABI FRANCE.


Michel Dluto et tout le comité


Nous avons le regret de vous informer du décès de Monsieur Marc Suissa père de notre ami David Suissa

survenu hier dans sa quatre vingt dixième année.L'inhumation aura lieu aujourd'hui jeudi 1er octobre 2015 à 15h30 au cimetière de Pantin.


Nous avons l'immense tristesse de vous annoncer 

le décès de notre ami et fidèle de notre communauté, Monsieur Robert DAHAN

Robert est décédé dans sa villa de Cannes

 le mercredi 27 août 2015

Il nous laisse le souvenir d'un homme discret, généreux et extrêmement serviable

Nous adressons toutes nos pensées attristées à

son épouse Marcelle et 

ses enfants Anaelle, Odelia, David et Eden


L'enterrement de Robert, Réouven ben Messaod DAHAN a eu lieu

le vendredi 28 août à 11h30 ( 13 Eloul 5775) au cimetuère de Guivat Shaoul JERUSALEM


Baroukh Dayan Haemet


Le Président Michel Dluto, le Rabbin Jonathan GUEZ et tout le comité

Hommage du Président Michel DLUTO

Un géant s’est effondré.

 

Robert  Dahan  incarnation de la douceur et de l’altruisme s’en est allé.

Trop soucieux de perfection, il a perdu la vie, injustement  victime de ses qualités.

 Cet homme magnifique semblait éternel et ne pouvions imaginer que son départ nous laisserait tous orphelins.

Chacune de nos rencontres était un enchantement, sa modestie, son sourire, ses qualités de cœur semblaient éternels

Il  trouvait  des solution à chaque problème et n’hésitait pas a s’investir pour ce qui lui semblait juste et nécessaire.

Tout au long de son existence, cet homme digne  n’a semé que gentillesse, générosité et compétence.

 

Robert nous laissera un vide indescriptible, que nous ne pouvions imaginer. 

Je l’ai souvent observé, homme  discret  il  donnait une impression de  droiture, de courtoisie, de  raffinement  et  d’amabilité. 

Dans  sa vie professionnelle  il était intègre,    scrupuleux et particulièrement  attentive à chacun.

 

Pour le monde juif il était respectueux des pratiques de tous  et très  solidaire à nos nobles causes,  il était  particulièrement   généreux  envers sa communauté et les êtres dans la précarité.

 

Il  semblait  un père attentionné, et protecteur pour ses enfants  et sa famille

 

Robert nous laisse  le modèle d’un l’homme simple et plein d’humilité , humaniste   au comportement digne  prouvant que même si l’on n’a pas les connaissances d’un Rabbin  il est possible d’apporter   l’exemple de son attachement à la pratique des commandements  dictés  par nos traditions.

 

Je voudrais dire  à tous ceux que Robert laisse dans l’affliction que cet Être merveilleux  a suscité toute notre admiration et que nous garderons de lui le souvenir béni d’un être hors du commun qui faisait   honneur au genre humain.

 

 

 Michel DLUTO

Président de la communauté juive

de La Varenne Saint-Maur


Nous avons le regret de vous informer de la triste nouvelle du décès de la maman de notre ami et fidèle

 Franck ABBOU, 

Aline, Simha bath Zora ABBOU.

 

L'inhumation a eu lieu le mardi 11 août 2015 (26 Av 5775)

au cimetière de Natanya ISRAEL.

 

Les prières du mois de la maman de Franck ABBOU,

Aline, Simha bath Zora ABBOU auront lieu

mardi 8 septembre  à 18H45

à la synagogue Massy 1 rue Marcelle Cerdan Massy.


Nous avons le regret de vous informer de la triste nouvelle du décès de la maman de notre cher administrateur 

Jack Benguigui, 

Marcelle Mazel Tov bat Esther.

 

L'inhumation a eu lieu le vendredi 17 juillet

au cimetière de Pantin à 10H30.

 

Les prières des 7 jours de la maman de Jack BENGUIGUI,

Marcelle Mazel Tov Bat Esther auront lieu

mercredi 22 juillet à 19H45

à la synagogue Orah Vesimha 37 rue des trois-bornes 75011 PARIS.


HOMMAGE A HENRI WOLF

Notre ami Henri Wolf s'est éteint vendredi soir du 17 avril 2015 à la veille de Shabbat. Fils de Nelly et  Nephtali  Wolf et frère de Gilberte Cohen,il a été inhumé lundi 20 avril au cimetière de la Pie à 15h45

 

 Henri aurait eu 81 ans le 15 Mai 2015



Hommage à Henri WOLF par Moise COHEN


 Il est très difficile d’être le fils ou la fille de quelqu’un très connu. La notoriété d’un père ou d’une mère écrase très souvent les descendants qui doivent à leur tour faire la preuve de leur talent propre. Pour prendre un  exemple, on imagine l’état d’esprit d’Arno, le fils de Beate et Serge Klarsfeld.Il lui en a fallu du caractère pour arriver à se faire un prénom. Quand on cite le nom de famille en question, on  pense immédiatement aux réalisations  et aux actions des parents, appréciés de tous.

C’est le cas de la famille WOLF, aimée de tous à La Varenne. Une véritable dynastie qui depuis Abraham LOEWINSKI, fondateur de cette synagogue avec Simon GOLDENBERG puis de sa petite fille, Nelly, épouse WOLF, a véritablement créé et  animé cette Communauté depuis le début.

Oui, il était très difficile d’assumer un rôle personnel, dans une famille qui s’occupait avec efficacité de tout : l’organisation des offices, les relations avec le Consistoire, l’animation de la Maison Communautaire, la Hevra Kadicha par le Bné Jacob, le devoir de mémoire de la Shoah. Oui, une famille entièrement plongée dans l’action communautaire, du matin au soir. Les principales discussions dans la maison des WOLF tournaient autour des questions concrètes de la vie collective juive : le recrutement des rabbins, l’accueil des juifs venus de Tunisie, d’Algérie ou du Maroc, les œuvres de Tsedaka, la main tendue aux plus défavorisés, les contacts avec les maires pour obtenir un carré juif au cimetière de La Pie ,l’organisation des offices de Kippour, du seder de Pessah, les déguisements de Pourim et aussi la cérémonie du Yom Hashoah ,etc…

Dans ce contexte d’intense implication communautaire, Henri  a su exprimer sa personnalité  et  ses qualités propres, ce qui n’était pas évident dans une famille où tout tournait autour de Nephtali et de Nelly. Je crois que le tempérament d’Henri et ses succès personnels peuvent se résumer dans son prénom, un prénom hébraïque peu courant. Il s’appelait SIMHA, c’est à dire la joie, un authentique programme  de vie, une règle de vie.

Pendant très longtemps, Henri a su exprimer la joie, en permanence une jovialité qui se lisait sur son visage, éternellement souriant, et un ensemble de qualités inhérentes à cette joie de vivre : savoir se rendre disponible, aider les gens  de son entourage, se montrer serviable en toutes occasions, ne jamais abandonner une tache, comprendre les soucis des autres et dispenser de la joie autour de lui, sans jamais rechercher les honneurs..

Ce sont probablement ces vertus qui faisaient de lui un éternel jeune homme. Jusqu’à la fin, il conservait cette jeunesse qui se lit sur le visage et cette disponibilité exceptionnelle, dont tous les petits footballeurs ont profité. Même quelques jours avant de nous quitter, et en dépit d’une maladie éprouvante, il avait toute sa tête et une mémoire fabuleuse.

On peut dire de lui qu’il incarnait en même temps cette magnifique devise de Baden  Powell, le fondateur du Mouvement Scout : «  Toujours prêt ! «   et cette réponse d’Abraham : «  Vayomer Ineni « ! Me voici ! », Lorsque Dieu l’éprouva à propos de son fils Isaac ( Sidra  VAYERA)

Tout au long de sa vie, Henri WOLF a su à la fois se montrer digne de cette longue lignée profondément  juive et en même temps se comporter en homme conscient de ses  responsabilités vis-à-vis des autres. C’est pour ces deux raisons majeures que toute la jeunesse sportive  du MACCABI était très attachée à lui.

En partant, il nous laisse un souvenir inoubliable et un message : toujours rester jeune, toujours garder le sourire, toujours se préoccuper des enfants et ne jamais baisser les bras.

Il va terriblement manquer à  son épouse Monique, qui s’est tant dévouée pour lui, à sa fille Aline qui l’affectionnait tellement, et à son fils Alexandre qui doit désormais devenir le chef de cette famille tant éprouvée par la douleur.

Plus qu’un nom, il a laissé un prénom : HENRI

Maintenant qu’HENRI  est au Ciel, je suis sûr qu’en ce  moment-même il prépare un match de foot entre les anges !

 

Moïse COHEN

Président d’Honneur de la Communauté de La Varenne

Hommage à Henri WOLF par Michel DLUTO

Henri WOLF                                   

Henri Wolf que nous accompagnons aujourd’hui  est parti sans faire de bruit de la même façon qu’il a toujours vécu.

Malgré cette modestie et cette réserve, il a  marqué considérablement notre communauté et   la vie de chacun de ceux qui l’ont connu.

 Sa grande  gentillesse et son immense altruisme resteront dans nos mémoires et dans nos cœurs.

Cet homme né le 15 mai 1934 était le fils ainé d’une famille de 3 enfants dans le foyer de Nephtali et Nelly Wolf. Malheureusement un drame les avait frappé   lors  du décès d’une de leur fille alors âgée de 12 ans..

Malgré cette tragédie, ils surent tous les quatre se consacrer avec force et humilité à cette  communauté de La Varenne –Saint-Maur pour en faire le lieu  d’accueil et d’amitié que nous nous efforçons de maintenir. Henri Wolf, s ‘était éloigné de la vie communautaire car la maladie l’avait considérablement amoindri, lui qui avait été tellement actif lors du renouveau de cette communauté  dans les années 50.

En effet lors des 80 ans de notre synagogue nous avions projeté un petit film, vieux de 56 ans, sur lequel on le voyait entouré de ses parents et de sa chère sœur Gilberte.

Il  y animait, organisait et s’occupait déjà des enfants et de la jeunesse du lieu.(ce film est visible sur le site hillelweb)

Ceux qui ont connu Henri savent combien il a donné de son enthousiasme et sa détermination à promouvoir et développer la section du Maccabi Foot Ball de La Varenne saint-Maur. Aujourd’hui il rejoint ceux qui ont œuvré avec lui et dont de nombreuses personnes, âgés aujourd’hui d’une cinquantaine d’années se souviennent avec bonheur et émotion. Nous n’oublions pas le groupe magnifique que formait Walter Stark, Marc Darmon, Jacques Kadji, Renzo Saada et Henri Wolf .

Souhaitons que leurs camarades : Yvan Kahn, William Attali, Freddy Safar et les autres resteront longtemps auprès de nous pour nous parler de ceux que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître.

Ce sont des personnes de cette valeur qui guident nos pas à nous qui gérons cette communauté.

Lors de l’hommage que nous lui avions rendu  le 28 mars 2001, Jacques Bisraor, président à l’époque disait de Henri 

« Secrétaire général depuis sa création Henri Wolf fut un homme d’un exceptionnel dévouement pour les sportifs de La Varenne Saint-Maur, mais aussi de Créteil.

Il était sur tous les terrains, sur tous les fronts, infatigable travailleur de l’ombre, Consacrant une grande partie de son temps à accompagner, encadrer et a conseiller les jeunes du Maccabi.

Il fut l’initiateur des échanges entre les Maccabi de toute l’Europe, de Bruxelles à Amsterdam, de Londres à Florence, il était apprécié pour ses qualités de cœur. »  

 

Aujourd’hui je voudrais dire toute mon admiration à Monique Wolf qui a partagé la vie de Henri durant plus de 55 ans et qui l’a assisté avec amour et dévouement.

 Ces dernières années   furent plus difficiles car la maladie avait considérablement diminué Henri.

Je souhaite à Monique   beaucoup de courage,  que le temps qui passe, apaise sa douleur ainsi que celle de  Aline sa fille, de Alexandre son fils  et Gilberte sa sœur ainsi que pour toute sa famille.

Sachez  que Henri restera pour nous tous le digne fils de la famille Wolf que nous admirons tant et que nous n’oublierons jamais.

 

Michel DLUTO

Président de La Communauté de La Varenne


Nous avons appris la triste nouvelle du décès de Monsieur Peul ORZECH,
père de nos amis David et Hervé ORZECH.
L'inhumation aura lieu au cimetière de Viarmes (95270)  jeudi 25 janvier 2015 à 15h30.
Nous présentons à la famille toutes nos condoléances.

Nous avons appris la triste nouvelle du décès de Monsieur Joseph Duani,
père de notre amie Esther Agou.
L'inhumation aura lieu au cimetière de Pantin lundi 24 novembre à 12h00.
Nous présentons à la famille toutes nos condoléances.

Nous apprenons le terrible deuil qui frappe la famille Azogui, Eric, Karen et  leurs enfants.
Le décès de leur enfant de 5 ans, Dylan est une épouvantable épreuve qui nous affecte profondément.
L'enterrement aura lieu lundi à Valenton à 14H30.
Nous voulons assurer à cette famille tout notre attachement ainsi que notre profonde affection.


Nous avons le regret de vous informer du décès, ce jour, 

de Monsieur Michel Feigenbaum ,mari de notre amie Edith.

L'enterrement aura lieu mercredi 19 novembre 2014 à 15H00
au cimetière de la Pie
Nous présentons à toute la famille toutes nos condoléances.

 

Un sage nous a quittés

 

 

 

La vie de pratique juive, lorsqu’elle devient communautaire, est une vie de rencontres,

 

rencontres avec la foi, avec l’histoire du peuple qui nous a précédés, mais également de rencontres avec des êtres dont la vie, l’expérience et la sagesse sont souvent surprenants.

 

Lorsqu’il nous arrive par chance d’entendre l’histoire d’une  famille amie qui vit à nos côtés, de connaître un peu de son vécu, c’est parfois une véritable surprise pleine de charme et d’étonnement.

 

L’événement qui nous touche aujourd’hui et qui nous affecte en est une preuve.

 

Nous ne nous rendons pas compte du bonheur qui nous entoure lorsque nous évoluons

 

simplement lors des offices, lors des fêtes ou des réunions festives.

 

Mais lorsqu’une de ces personnes nous quitte, comment imaginer qu’elle a été un enfant,  un adolescent, un jeune marié, un père de famille, un homme qui a exercé une profession  qui a fait l’admiration de tous ceux et de toutes celles qui l’ont entouré sa vie durant.

 

Le décès de notre cher ami Adolphe BENITAH survenu ce vendredi 7 novembre dans sa quatre-vingt-douzième année en est un exemple.

 

Monsieur Benitah, après une longue vie bien remplie, nous a quittés, nous laissant plein de tristesse et de regrets.

 

Regrets de ne pas l’avoir interrogé davantage sur la vie passionnante qu’il a traversée. Originaire d’Algérie, fils du Grand Rabbin de Marnia, dont il était si fier, cet homme très instruit en Torah était un père comblé puisqu’il avait deux fils et une fille adorable en la personne de Laurence Elhaïk. Il était un mari heureux auprès de sa chère épouse Rolande qui l’a assisté et soigné jusqu'à son dernier souffle. Adolphe Benitah avait aussi des petits-enfants et arrière-petits-enfants qui l’ont comblé de joies.

 

Être l’ami de telles personnes est un bonheur qui embellit nos vies.

 

Hormis le fait qu’Adolphe assistait à nos offices régulièrement, il contribuait depuis des années à animer l’office de Kippour au Centre Hillel devant près de cinq-cents personnes attentives. Cette année encore, il avait réuni ses dernières forces pour assister et prendre une part active à cet office de Kippour. Quel merveilleux spectacle que celui  de cet  homme bien qu’affaibli se tenant debout et lisant les saintes prières.

 

C’est aussi avec son talent qu’il avait conçu entièrement le beau meuble capitonné et paré de velours rouge et d’un joli rideau brodé à la mémoire de sa famille qui contenait les saints rouleaux de la Loi durant la journée de prière.

 

Ce magnifique cadeau, nous le devions à son talent et au métier qui avait été le sien.

 

En effet, lorsqu’Adolphe vivait au Maroc, à Casablanca, il était tailleur et avait eu le privilège d’habiller la famille royale ainsi que les ministres.

 

Lorsqu’il quitta l’Afrique du Nord pour Paris, il continua de créer des costumes dans le quartier de la Madeleine. Puis il décida de monter en Israël. Au bout de cinq années passées en Israël où il vécut la Guerre de Kippour, il retourna à Paris où il fut choisi pour fabriquer les costumes du sacre de l’empereur Bokassa et créa la société Bridal. Là il donna libre cours à son art en créant des robes de mariées qui transformèrent les jeunes épousées en véritables princesses.

 

Cela lui valut le Laurier d’Or de la Création et de l’Elégance.

 

Son départ nous laisse un vide immense, son exemple  nous suivra longtemps.  

 

Il a été inhumé dimanche 9 novembre à Jérusalem  au cimetière de Givat Shaul.

 

Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille et prions pour le repos de son âme.

 

 

 

 

 

Michel DLUTO

 

Président de la communauté juive

 

de La Varenne Saint-Maur

 


LETTRE A MON AMI GERARD ALLOUCHE PAR MICHEL DLUTO

Mon cher Gérard,

 

Mercredi 10 septembre  alors que tu allais célébrer un mariage, en mairie, ton pauvre cœur très fatigué a cessé de battre… malgré la réaction des personnes qui sont accourues pour t’apporter les premiers secours ainsi que l’acharnement des médecins du SAMU, tu n’as pû reprendre vie que durant quelques heures et puis au matin du 11 septembre  tu as cessé de vivre, nous laissant abasourdis et plein d’une   profonde tristesse.

Ta présence quasi permanente dans notre ville, dans notre communauté, dans nos commerces ne nous laissait pas imaginer qu’un jour nous pourrions vivre sans toi, sans ta bonhommie, sans tes bons conseils, sans ta gentillesse.

 

Si tu nous laisses déjà un

vide indescriptible, c’est que tout au long de ta vie,tu as été un homme digne qui n’a semé qu’amitié, compétences et   générosité.

 

Jeudi soir nous étions réunis à la synagogue pour te rendre un premier hommage et l’affluence de tes nombreux amis, collègues, et  personnalités nous a montré, s’il en était besoin, combien chacun d’entre nous t’aimait d’un amour sincère.

 

Chacune des personnes présentes aurait pû  nous raconter de nombreuses anecdotes vécues lors des rencontres avec toi.

Tu étais connu de tous les saint-Mauriens et tu avais   un mot aimable et attentionné pour tous.

 

 Je t’ai souvent observé et voyais en toi cet homme discret qui  donnait uneimpression de  droiture, d’ homme courtois,  raffiné  et toujours  aimable. 

Dans  ta vie professionnelle  tu étais intègre,    scrupuleux et particulièrement  attentive à chacun.

 

Pour le monde juif  tu étais respectueux des pratiques de tous  et très  solidaire à nos nobles causes,  tu étais particulièrement   généreux  et attentif envers notre communauté, Israël et la WIZO pour laquelle tu étais le premier a aider dans la discrétion.

 

Tu semblais un mari délicat ainsi qu’un  père attentionné, et protecteur pour tes deux  enfants  et depuis peu pour ton petit fils.

 

Mon cher Gérard, tu   nous laisses  le modèle d’un l’homme simple et plein d’humilité, plein d’humanité,   au comportement digne. Tes connaissances en matière de Torah,  nous impressionnais lors de tes lectures des  « Haftaroth »  apportant ainsi  l’exemple de ton attachement à la pratique des commandements  dictés  par nos traditions.

 

Je voudrais que Martine ton épouse , Michaël ton fils et Morgane ta fille sachent que tu  as suscité toute notre admiration et que nous garderons de toi le souvenir béni d’un être hors du commun qui faisait   honneur au genre humain et dont nous essayerons de suivre l’exemple.

 

Michel DLUTO

L’ami de Gérard.


Lire tous les témoignages d'affection


Monsieur Dov Djeribi est décédé à la suite d'une longue et douloureuse maladie.Il sera inhumé le lundi 12 mai à 14:30 au cimetière de Pantin. Nous présentons à sa famille toutes nos condoléances attristées.
 
Président Michel Dluto

C'est avec beaucoup d'émotion que nous apprenons

le décès de Monsieur RENZO SAADA

( président d'Honneur du Maccabi Saint- Maur La Varenne)
survenu dans la nuit du 6 au 7 avril à l'hôpital Henri Mondor.
RENZO SAADA était âgé de 86 ans et s'est éteint après une longue agonie.
L'inhumation aura lieu (BH) Mardi 8 Avril 

au cimetière de la Pie Bd du général Giraud à Saint-Maur à 16 h15.

Nous présentons nos condoléances attristées à Nanou son épouse, Patrick et Joelle ses enfants

ainsi que Yves Saada son frère et ses soeurs Claude et Mimi.

Décès de RENZO (Zozo) SAADA

Allocution du président Michel DLUTO lors de son inhumation

 Le Mardi 8 Avril  2014

Aujourd’hui, nous accompagnons notre ami Renzo Saada,    à sa dernière demeure.

Comment décrire celui que chacun connaissait sous le sobriquet de Zozo.

Renzo était un  homme peu bavard         mais ses longs  silences étaient éloquents.

Eloquents car si le bavardage n’était pas sa façon d’être,     ses silences et  sa seule présence étaient rassurant,           sa belle allure de patriarche et sa seule présence nous rendait heureux.

Son sourire plaisant nous suffisait et nous étions heureux de nous retrouver près de lui.

Que nous a t il apporté ? : Zozo était un homme fidèle à nos traditions  et très attachés à ses coutumes transmises par une famille qui avait connue le déracinement de Tunisie. Il était très fidèles à leur mémoire et ne manquait pas de les évoquer de temps à autres.

Sa générosité à notre synagogue et son attachement à certaines mitsvot  vont beaucoup nous manquer. (En particulier l’ouverture du tabernacle à Kippour,  qu’il affectionnait particulièrement)

Renzo Saada était né  à Gabès en Tunisie et  il gardait de sa jeunesse un souvenir qu’il lui arrivait de rappeler :         l’usine de thon de son père et la belle vie qui avait été  la sienne auprès de ses parents, de ses sœurs et de son frère.

Puis les circonstances l’ont déraciné d’Afrique du nord, comme l’ont été des milliers de nos coreligionnaires.

Malgré cela Zozo a sut reconstruire  sa vie, fonder une belle famille aidé de sa  chère épouse Nanou, qu’il aimait tant.

Il a travaillé d’arrache pied dans l’automobile et s’est fait une situation grâce à sa volonté son honnêteté, son courage et sa détermination.

Qui ne se souvient de lui dans son cher garage de la rue Baratte Cholet ou se tenait les réunions avec ses chers amis dont plusieurs nous ont quitté il y a peu de temps.

Comment parler de Renzo Saada sans l’associer au Foot Ball et au Maccabi Saint- Maur La Varenne.

Renzo a présidé cette section durant des années. Grace à son travail de rassembleur. le Maccabi La Varenne Saint-Maur a connu un essor jamais égalé.

Il n’a jamais compté sa peine,    allant chercher tous ces jeunes,  les encadrant avec beaucoup d’affection et de dévouement.

 Il  a permis à  toute cette jeunesse de se rencontrer et de devenir des amis pour la vie. Leur présence aujourd’hui est un signe qui ne trompe pas

Parmi les coéquipiers inséparables qui ont suivi Renzo tout ce temps, aujourd’hui seuls trois sont en présents, William, Yvan et Henri Wolf qui est bien diminué sans oublier ce cher Docteur Freddy Safar.

Malheureusement Jacques Kadji et Marc Darmon sont partis il y a peine deux ans  et nous espérons  que Zozo les retrouvera au paradis des bons copains et du foot-ball.

Aujourd’hui comment se consoler du départ d’une belle personne comme Renzo Saada ? Il est incontestable qu’il va beaucoup manquer à chacun d’entre nous et  particulièrement à sa famille !!!

Les quelques mots de consolation que je voudrais vous adresser sont ceux la :

Zozo  a eu une belle vie,       bien remplie,       qu’il vous quitte à un bel âge ou son bilan est super positif.

En effet,  il laisse une magnifique famille qui ne l’oubliera jamais et qui marchera dans les sillons qu’il a laissés.

Je souhaite que le temps puisse apaiser la peine causée par son départ  et dire à Nanou son épouse, Joëlle sa fille, Patrick son fils, Claude, Mimi ses sœurs et Yves son cher Frère, toute notre amitié et notre soutien et leur affirmer que nous avons été heureux de croiser le chemin de notre cher Zozo. 


Nous avons le regret de vous informer du décès de la maman de Marc Osina, Suzanne Osina, survenu samedi 22mars 2014  a été enterrée à Bagneux mardi 25 mars 2014. La Shiva a lieu au domicile de Marc Osina: 13 av Joffre Saint-Maur des Fossés. L'office se déroule tous les jours à 19:00 à cette même  adresse.


Nous avons le regret de vous annoncer la triste nouvelle du décès de la fille ainée de Monsieur Armand Berdugo, Lynda Berdugo, dimanche 23 mars 2014; elle sera inhumée à Jérusalem. La levée du corps aura lieu mardi 25/03 à 8:45; chambre mortuaire de l'hôpital Tenon: 3 rue Belgrand 75020 Paris.
Toutes nos condoléances à la famille.
 
Michel Dluto et tout le comité.

Hommage à Clara Lévy

 

Unanimement saluée pour son efficacité, sa générosité et sa disponibilité, Clara Lévy (zal), militante exemplaire du KKL de France, s'est éteinte le 13 octobre 2013, dans sa 81année. Juive engagée, sioniste convaincue, elle se dévouait sans compter à la communauté. Investie aux côtés de notre institution, mais aussi à la Wizo et au B'nai B'rith, sans oublier sa participation au volontariat de Tsahal, elle était admirée en tout lieu pour son dynamisme désintéressé, ses talents d'organisatrice, sa culture encyclopédique et sa finesse d'esprit. Malgré l'étendue de ses accomplissements bénévoles, elle a toujours fui les titres et les honneurs, fidèle à son humilité naturelle. Passionnée de littérature, elle vouait également un amour inconditionnel à la Bible, qu'elle connaissait dans ses moindres détails. Un goût de l'exigence, du savoir et de l'étude qu'elle a su transmettre à ses deux fils, Gérard et Jacques. Mère et grand-mère qui inspirait la fierté, elle n'a pas manqué d'initier ses quatre petits-enfants à l'art et aux voyages autour du monde, qu'elle affectionnait particulièrement. Décédée brutalement, Clara Lévy lègue à ses descendants, dont ses deux arrière-petites-filles nées en 2013, un modèle d'énergie, d'éthique et de persévérance.

 

Le bureau exécutif, les militants et les permanents du KKL de France tiennent à adresser à tous ses proches leur plus profonde sympathie. 


Nous avons le regret de vous annoncer le décès du Docteur Romain Lewin. Bien qu’exerçant sa profession à Joinville-le-Pont, le Docteur Lewin avait de très nombreux patients à St-Maur La Varenne. Il était apprécié pour la justesse de son diagnostic et n'hésitait pas à rendre visite aux malades. Il formait un couple très uni avec sa femme Liliane, qui était à l'époque pharmacienne Place du Marché à La Varenne. Par ailleurs, il figurait parmi les dirigeants du Club Maccabi football. Toujours disponible et prêt à rendre service, il était connu pour sa très grande culture et son érudition.

Fidèle de la communauté de La Varenne durant des décennies, le couple Lewin avait déménagé à Neuilly-sur-Seine il y a quelques années. Romain s'est éteint le lundi 7 octobre 2013 - entouré des siens, des suites d'une longue maladie.

Très sincères condoléances à Liliane, son fils Eric et tous ses petits-enfants Julie, David, Kimberley et Ilana.


Notre ami Michel Biquard vient de mourir des suites d'un problème cardiaque. L'inhumation se fera mardi 10 septembre 2013 à Jérusalem. La levée du corps aura lieu lundi 9 septembre 2013 à 13h30 à l'hôpital Bichât. Nos condoléances attristées à Gilberte et à ses enfants.


Nous adressons nos sincères condoléances à 

ValérieTAFOUREAU et toute sa famille

pour la perte de sa papa Eliaou BENSOUSSAN

survenue à l'age de 93 ans en Israel.

Qu'elle repose en paix et que le ciel console la famille et tous ceux que son départ plonge dans l’affliction.

 

J'ai été très touchée et émue par votre soutien. Me voir ainsi entourée me donne du courage pour surmontercette épreuve. Mon papa est parti comme il a vécu, en tsadik. il était discret, généreux et surtout il aimait son prochain. il incarnait un modèle de pudeur, d'humilité et d'amour. La présence et la peine des siens devant sa dernière demeure en témoignent. je suis fière de l'éducation qu'il m'a donné et de ses valeurs. ses petits-enfants n'oublieront jamais le grand-père extraordinaire qu'ils avaient. je vous remercie pour votre réconfort et votre amitié.

 

Valérie TAFOUREAU


Nous adressons nos sincères condoléances à notre administratrice

Elyane FISCHER et toute sa famille

pour la perte de sa maman Ita Bat Réouven vé Kajla KALUZINSKI

survenue le 26 SIVAN 5773 (mardi 4 juin 2013).

Qu'elle repose en paix et que le ciel console la famille et tous ceux que son départ plonge dans l’affliction.

 


Nous adressons nos sincères condoléances à

la famille MIZELLE

pour la perte de Monsieur Patrick David MIZELE

boucher à Creteil

survenue le 25 SIVAN 5773 (lundi 3 juin 2013).

Qu'il repose en paix et que le ciel console la famille et tous ceux que son départ plonge dans l’affliction.

Disparition de Patrick Mizèle

Allocution prononcée au cimetière de Pantin

 

Hier, Lundi 3 juin 2013 à 9 heures du matin j’apprenais avec stupeur le décès de notre ami Patrick Mizele.

Mon épouse et moi étions en train de déjeuner lorsque la terrible nouvelle nous a paralysé d’émotion et de tristesse.

Nous n’arrivions pas à croire cette horrible nouvelle, lorsque Maurice, son beau frère me confirma ce drame qui frappait sa famille et notre communauté.

Qu’était il arrivé alors que nous l’avions vu ce jeudi dans sa boutique et à la synagogue ce Shabbat ?

De retour du mariage de sa nièce dimanche soir il fut prit d’un malaise à 3 heures du matin.

Les médecins du SAMU après quarante minutes de soins intensifs ne purent malheureusement pas le ramener à la vie.

Toute la joie de vivre qui émanait de sa personne était anéantie en quelques instants.

Aujourd’hui nous ne réalisons pas encore qu’il nous faudra nous habituer à vivre sans lui et sans son éternel sourire lorsqu’il voyait l’un d’entre nous.

Qu’il nous faudra continuer le chemin sans lui parce que Patrick, le boucher de Créteil comme beaucoup l’appelaient était plus que notre commerçant casher bien aimé ! Il partageait les instants heureux de nos vies puisqu’il participait à nos joies.

Je dis à nos joies car nos repas auxquelles il avait ajouté un peu de son amour du métier nous régalait chaque jour.

Peu de personne le connaissait sous son patronyme, nous nous savions qu’il était Monsieur Mizele. Son oncle lui avait transmit ce métier avec passion et Patrick l’exerçait passionnément.

Chacun d’entre nous allions simplement chez Patrick comme on va a la rencontre d’un moment agréable!

Combien de fois ai-je entendu ma femme me dire:« Michel emmène moi chez Patrick? »

Ce qui pouvait signifier « emmène moi chez cette homme bien élevé , attentionné, d’une extrême gentillesse qui nous vend avec amour les produits carnés qui vont rehausser notre table. »

Notre Patrick était un charmeur et une belle personne.

Cet homme a sut donner ses lettres de noblesse à ce métier de la boucherie Casher que peu de jeunes gens ont le courage d’apprendre, aujourd’hui,.

En nous servant avec conscience et application il contribuait à dispenser les préceptes de la Torah.

Il se préoccupait des vieilles personnes qui ne pouvaient se rendre à Créteil en les appelant au téléphone et allant jusqu'à leur livrer un simple poulet qui allait agrémenter leur Shabbat.

Patrick avait aussi à cœur d’aider les plus petits que lui. Chaque vendredi il venait prendre quelques produits chez notre fils dont il se préoccupait et suivait attentivement l’évolution.

 

Patrick ne connaissait pas la médisance, et il avait toujours des mots gentils en direction de mon épouse et de moi. A chaque rencontre il me souhaitait d’assurer la présidence jusqu'à 120 ans. Il me disait souvent, lorsque j’étais absent un shabbat de la synagogue : « Quand tu n’es pas là….. ça n’est pas pareil ! ».

Comment assurer longtemps la présidence quant il faut vivre des instants aussi difficiles que la perte d’un être pareil.

Patrick est parti ! c’est un membre de notre famille que nous avons perdu. Oui cette immense famille que forme la communauté juive de La Varenne Saint-Maur. Cette famille que nous nous sommes choisis et avec laquelle nous sommes plus souvent qu’avec la notre.

Mon cher Patrick, aujourd’hui les gens pleuraient au téléphone en me demandant confirmation de ton départ.

Nous aurons tous une seule et unique consolation, c’est d’avoir eu le bonheur de te rencontrer.

Patrick, je souhaite que l’estime, l’affection et l’amitié sincère que nous te portions apporteront un peu de consolation à ta chère épouse Martine, et à tes chers enfants et petits enfants qui tu aimais tant. Nous sommes certains qu’ils seront dignes de ta mémoire bénie.

Repose en paix …….Patrick notre cher Ami.

 

Michel DLUTO

Président de la communauté juive

de La Varenne Saint-Maur


Nous adressons nos sincères condoléances à

Madame Anita AZOT et toute sa famille 

pour la perte de son père Itz'hak Ben Ye'hia lucien AZOT 

ancien shamach de la communauté

survenue le 18 SIVAN 5773 (lundi 27 mai 2013).

Qu'il repose en paix et que le ciel console la famille et tous ceux que son départ plonge dans l’affliction.


HOMMAGE A JACQUES BOGLER

PAR LE PRESIDENT MICHEL DLUTO


Décès d’un ancien de notre synagogue…..

Les africains disent d'un vieil homme qui meure : « c'est une bibliothèque qui brûle »

Aujourd'hui nous en avons un émouvant exemple. Jacques Bogler nous quitte et c'est tout un monde, tout une époque qui disparaît avec lui.

Jacques s’en va a 91 ans après avoir traversé des décennies de douleurs, bien plus qu'un être peut en supporter, c'est certainement la raison pour laquelle il s'enfermait souvent dans un certain silence.

Nous connaissions Monsieur Bogler et s'il était parfois amer , nous devions le comprendre.

Jacques était né en Hongrie en 1921 et l'existence devait lui   réserver de connaître l'antisémitisme poussé à son paroxysme , les persécutions, les déportations, la séparation et la tristesse.

Malgré cela sa jeunesse imprégné de. Judaïsme faisait de lui un homme émouvant et intéressant lorsqu'il abordait des explications de prières et de texte qu’il tenait d'une famille ashkénaze pratiquante et d'un monde disparu.

 

Un jour de kippour que j'étais nouveau à la synagogue muni d'un livre de prière d'Europe centrale je n'arrivais pas à suivre l’office, je me tournais vers Jacques et lui   demandais de me dire à quel passage   nous en étions.

Après avoir feuilleté mon livre durant un long moment, Jacques se tourna vers moi et me dit ; "Avec ton livre, il faut que tu changes de synagogue!!!   Il plaisantait ,bien entendu!

Je ne l'ai pas suivi, j’ai change de livre et suis resté dans cette synagogue qui m'a permis de rencontrer des hommes et des femmes tellement attachants comme le fût Jacques Bogler, son frère le regretté Ernest et tant d'autres.

Par la suite j'ai appris que notre ami était dans la communauté de La Varenne depuis bien longtemps et qu'il avait participé à organiser de nombreux repas à l'époque ou la communauté n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui.

Aujourd’hui je me souviens encore du Yom Kippour, il y a deux ans. Jacques avait demandé au rabbin la permission de nous dire une très belle prière ashkénaze .

Sa voix était affaiblie par l'âge ,mais je me souviens combien nous étions émus . Philippe ELHAIK et moi nous posions la question de savoir combien de temps il pourrait encore le faire,               malheureusement ce fut la dernière fois.

 

Je sais que Jacques et son épouse ont perdu une fille de trente ans,   maintenant il va reposer tout près d'elle.

Aujourd'hui nous pensons à son épouse qui souffre de la maladie d'alzheimer et souhaitons à son fils que le temps adoucisse sa peine.

 

Michel Dluto

 





HOMMAGE A MONSIEUR AARON ELBAZ


Un Sage nous a quitté…

Quand un homme humble, bon et généreux s’en va il est toujours difficile de parler de  lui.

Le première phrase qui me soit  venue à l'esprit à la suite du décès de Monsieur Aaron Elbaz c'est :

Une Grande Figure de la communauté vient de disparaître.

Monsieur Aaron Elbaz nous avait quitté il y a environ 8 ans pour monter en Israël.

Le 2 janvier il a quitté sa famille et ses amis pour monter rejoindre son inséparable beau frère Monsieur Isaak Sebban au "Olam Aba"

Bien qu'Aaron  Elbaz soit parti depuis quelques années,  son souvenir est resté intact.

La présence de son fils Jacob nous le rappelait en permanence.

Les  actions de Jacob nous laissent admiratifs et nous inspirent le respect d'une famille et d'un homme  qui a sut transmettre le judaïsme avec tout ce qu'il comporte d'exceptionnel et de grand.

Lorsque nous parlions de Monsieur Aaron Elbaz il était impossible ne pas citer Monsieur Isaak  Sebban et inversement .

Il est très inhabituel de voir deux destins aussi proches et tellement en harmonie.

Leurs destinées similaires remontent à l'Algérie ,Ghardaïa qu'ils avaient quittées dans les années 60.

Monsieur Aaron Elbaz était arrivé  à Saint-Maur- la Varenne en 1967, comme son fidèle beau frère .

Les deux inséparables n'avaient qu'un seul souhait acquérir une entreprise et une habitation proche d'une synagogue.

C'est ce qui fut réalisé puisqu'ils acquièrent tous deux, une entreprise rue du docteur Roux à Saint-Maur, les entrepôts Duffaud de négoce en boissons.

Après son installation, Aaron Elbaz s’est investit avec enthousiasme et a grandement  a contribué à restructurer la communauté de La Varenne qui  se transformait grâce à l'arrivée des familles déracinés d'Afrique du nord.

Embellir la synagogue, construire le nouveau centre Hillel, créer de nouveaux instants de rencontre et de convivialité fut  une de ses priorités.

Il contribua à réanimer les séoudot chelichit, les hommages aux rabbinim rabbi Meïr et Rabbi Schimone, les veillés d'Hochana Rabba ,de Chavouot, les  kidouchim durant la période de Soukot et bien d’autres. Comme Monsieur Sebban sa présence  auprès d’Albert Messas zal était très apprécié de notre ami rabbin.

La proximité  d’hommes  d'exception comme il le fut a été un véritable exemple pour les fidèles et les administrateurs qui lui ont succédés. Pour ses mérites les comités successifs lui accordaient l’honneur d’être le « Hatan Béréchit » à chaque recommencement de la lecture de la Torah.

Nous savions que les dernières années de sa vie ont été difficiles puisqu'il était atteint de la maladie d'Alzheimer. 

Nous avons une affectueuse pensée pour son épouse, ses enfants et petits enfants.

Nous n'oublierons jamais monsieur Aaron Elbaz et sommes heureux de savoir que de nombreuses personnes seules se réunissent deux fois par semaine dans le lieu  qu'il avait offert avec son inséparable beau frère qui porte le nom de "cafétéria Sebban Elbaz".

Monsieur Aaron Elbaz à été inhumé le 3 janvier en Israël , nous adressons nos condoléances attristées à sa chère famille.

 

Michel Dluto

Président de la communauté juive

de La Varenne Saint-Maur

 


Arrivé en 1968 en France,c'est à la recherche d'une affaire commerciale à Saint-Maur qu'ils ont trouvé sur leur chemin, la synagogue de La Varenne.
Cette découverte fut l'élément décisif pour la signature de l'achat des entrepots Duffaud.
Il était primordial qu'il y ai un lieu de culte dans la ville où ils résideraient.
Dans cette synagogue, Monsieur Elbaz a laissé une empreinte indélébile,une empreinte de bonté, de générosité, de gentillesse répondant toujours présent aux demandes d'aide et de soutien.
Il avait toujours le sourire aux lèvres. Monsieur Aaron Elbaz fut l'emblème de l'amour et du"Hessed".
C'est en 2004 qu'il fit son Alya avec son épouse, à Ashdod.
Il nous a quitté le 2 Janvier 2013, mais il restera à jamais vivant dans nos coeurs.
Qu'il repose en paix
Joëlle Dagé

Nous adressons nos sincères condoléances à

Jacob ELBAZ et toute sa famille 

pour la perte de son père AARON ELBAZ 

survenue le 20 Tevet 5773 (mercredi 2 janvier 2013) en Israel.

Qu'il repose en paix et que le ciel console la famille et tous ceux que son départ plonge dans l’affliction.

 


Nous adressons nos sincères condoléances à

Philippe TYTELMAN et toute sa famille 

pour la perte de son frère Vincent TYTELMAN 

survenue le 3 Hheshvan 5773 (vendredi 19 octobre 2012).

Qu'il repose en paix et que le ciel console la famille et tous ceux que son départ plonge dans l’affliction.


 

 

Nous adressons nos sincères condoléances à

toute la famille KINCHE

pour la perte de Madame Nina KINCHE

Ancienne présidente de la section Jaffa-Neguev de LA WIZO

survenue le 8 Tishri 5773 (24 septembre 2012).

Qu'elle repose en paix et que le ciel console la famille et tous ceux que son départ plonge dans l’affliction.


 

 

 

Nous adressons nos sincères condoléances à

Colette DARMON et ses enfants Michaël, Joël et Daniel

pour la perte de son épous Marc Mkhlouf ben sasson DARMON

survenue le 29 Sivan 5772 (19 juin 2012).

Qu'il repose en paix et que le ciel console la famille et tous ceux que son départ plonge dans l’affliction. 

 


 

Nous adressons nos sincères condoléances à

Michelle KLUGER et ses enfants

pour la perte de son épous Daniel David ben Chlomo KLUGER

survenue le 6 lyar 5772 (28 Avril 2012).

Qu'il repose en paix et que le ciel console la famille et tous ceux que son départ plonge dans l’affliction. 

 


Mes enfants, Jonathan et Ilan et toute ma famille se joignent à moi

pour vous exprimer nos sincères remerciements pour l'attention émue que vous nous avez témoigné en ce moment bouleversant qui nous afflige. Je sais que je ne suis pas seule dans ma peine et que le souvenir de Daniel restera présent pour beaucoup d'entre nous. 
Soyez assurés que vos pensées adoucissent notre chagrin.
Bien à vous,
Michèle Kluger .
 

 


Nous adressons nos sincères condoléances à Alain TAKTOUK

pour la perte de son épouse Hortense Bat Badra TAKTOUK

survenue le 9 Nissan 5772 (1 Avril 2012) à l'hospital Henry MONDOR.

Nous partageons votre douleur et sommes avec vous dans ces moments douloureux.

 


Nous adressons nos sincères condoléances à Henry HAZOUT

pour la perte de sa maman Sarah Hazout Bat Yacott Hallioua 

survenue le le 13 adar 5772 (13 mars 2012) à Casablanca MAROC.

Que son zékhout (mérite) vous protège.

 


Nous adressons nos sincères condoléances à Stéfane lévy pour la perte de

son grand-père Mordékhai LEVY survenue le lundi 5 mars 2012 à l'âge de 98 ans.

Que son zékhout (mérite) vous protège.


Nous déplorons le décès de Monsieur Meyer KALFA décédé le 7 février 2012 à son domicile.
Meyer Kalfa avait 82 ans.
L'inhumation a eu lieu au cimetière de la Pie dans un caveau du B'né Jacob dont il était adhérent.
Ses neveux et un large Mynian de la synagogue sont venu lui rendre hommage.
Michel Dluto